20171104_194740 (2)

lavoir et lingeSans titre

Le lavoir le plus actif du quartier Jean Jaurès était sans nul doute celui de la rue Blanqui où les lavandières du bas Cenon et du fond de la Benauge partageaient l'eau et les cancans avec les Floiracaises. Situé en bout de rue, à l'amorce du chemin des peupliers et de l’impasse Alfred Giret, "le lavoir" était un lieu incontournable de la vie sociale de l'époque. Comme celui de la Souys, il était situé le long de la voie ferret d’Eymet, mais quelque kilomètres plus en aval, à proximité du passage à niveau du chemin de la Sauve qui stoppait la rare circulation automobile lors de passages encore plus rares des convois ferroviaires des entreprises du secteur. Les anciens doivent se souvenir de l'emplacement du "lavoir" où dans les années soixante, après sa destruction, la poissonnerie Sanudo nous régalait de ses poissons sans O.G.M.

 

  

le cliché du haut où a été identifié le "Lavoir Blanqui" a été récupéré sur le site « habitants lieux et mémoire » qui met en ligne un fond d'archives photographiques de la paroisse Sainte Thérèse qui date des années trente.