26 novembre 2018

monrepos et convalescence

     Le Grand Monrepos était une bouffée d'air pur revigorante pour ceux qui devaient repartir au front. Le site était propice à une convalescence réparatrice. C'était déjà un lieu très prisé par la haute société qui venait avant-guerre se refaire une santé. Sa source était suffisamment réputée pour en faire une station thermale très prisée localement.    Pas besoin d’être un historien des uniformes et des couvre-chefs, pour constater que la plupart des convalescents qui posent sur cette photo... [Lire la suite]
Posté par memoirequartier à 05:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

19 novembre 2018

hopital miliraire du grand Monrepos

    Les premiers affrontements de la grande guerre occasionnèrent de nombreux morts et un grand nombre de et blessés qu’il fallait évacuer et soigner. Les premiers mois de guerre surprennent par leur violence un gouvernement qui doit s’adapter en réquisitionnant des locaux de soins et de convalescence. En Gironde ce sont des écoles (collège de la Réole) des églises désaffectées(La Sauve) des établissements publics (Santé Navale) et privés (Le grand Monrepos) et autres sites disséminés dans notre immense... [Lire la suite]
Posté par memoirequartier à 05:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
09 juillet 2018

le 57eme régiment d'infanterie au cours Gambetta

    Le 57e régiment d’infanterie de ligne (57e R.I) est un régiment de l’armée française, qui a connu depuis sa date de création en 1667 une existence quasi ininterrompue au service de la France. Il a glorieusement participé aux opérations militaires de la monarchie, de la Révolution, de l’Empire et de la République. Le 57 eme régiment de ligne qui est devenu lors de la mobilisation générale de 1914 le 57 eme régiment d’infanterie était basé au camp de Souge (commune de Martignas) et c'est là que j’ai effectué mon... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 05:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 mai 2018

annexion de la bastide

      Bien peu de Bordelais connaissent l’histoire de l’annexion de la bastide. Ils ne se posent même pas la question, ce qui n’était pas le cas de nos arrières grands parents. Une question à l’ordre du jour des réunions houleuses du début du XIX ème siècle.  En 1821, le conseil municipal de Bordeaux, avec le maire Joseph-Marie de Gourgue, demande au roi Louis XVIII l’autorisation de réunir une grande partie du bas de Cenon à la ville Bordeaux. Avec la mise en service du Pont de Pierre en 1822 apparaît le... [Lire la suite]
Posté par memoirequartier à 05:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 mai 2018

seconde barrière

     Retour au passé. Machine arrière. Tout feu tout flamme et nuage de vapeur. Les locomotives qui sillonnaient la rive droite annonçaient une industrialisation qui devenait Bordelaise. Les voies ferrées ont naturellement dessiné la nouvelle frontière entre Bordeaux et les communes riveraines de la Garonne dont le tracé topographique, symbolisé par deux traits parallèles, a été entériné par décret Impérial en 1865. C'était une véritable frontière de rails et de traverses que l’on ne franchissait... [Lire la suite]
23 avril 2018

bornés

   Cours Gambetta, en face du Chiquito, côté Cenon, à l’angle de la rue de Cypressat, subsiste un vestige du dix-neuvième siècle. Un ancrage de l’histoire. Une borne kilométrique qui nous signale que Bordeaux se trouve à 4 km, soit la distance qui la sépare du pont de pierre, alors qu’une autre indication mentionne La Bastide à 1 km. Cette borne a certainement été érigée après 1811 (numérotation des nationales et départementales) et probablement avant la construction de la voie ferrée frontière, naturelle de rails et... [Lire la suite]
Posté par memoirequartier à 05:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 mars 2018

la passerelle

    C’était seulement quand nous passions en vélo ou en patins à roulettes, que nous prêtions attention aux pavés du bout du chemin de la Sauve. Le tressautement inévitable de cette portion non goudronnée nous rappelait le changement de commune. Nous étions dans Bordeaux. Du moins sur les cartes, car dans nos esprits la passerelle était bel et bien Floiracoise. Avant 1965 et la mise en service du pont Saint-Jean, c’était le trajet le plus court pour accéder à la rive gauche du quartier de la gare et de la commune de... [Lire la suite]
Posté par memoirequartier à 05:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 février 2018

le loret

    Je ne garde pas un souvenir impérissable de cette immense cour de récréation surveillée par des grands ados, qui pour nous à Floirac, étaient plus connus pour leurs qualités footballistiques (voir mémoire de quartier du 20 juin*) que pour leurs aptitudes pédagogiques. Peu importe l’encadrement, c’était le contenu qui me posait problème. Un problème de liberté. La liberté de nos journées d’été désorganisées et improvisées. Personne ne m’avait obligé à fréquenter le Loret, mais la tchatche et le bien vendu de copains... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 17:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 janvier 2018

Bernard Lamolie

  Comme pour beaucoup d’enfants issus des familles nombreuses des quartiers ouvriers (et oubliés) de la rive droite, la faim a été  le moteur principal de la réussite de Bernard Lamolie. Quand je parle de faim, ce n’est pas uniquement d’alimentaire, mais de réussite sociale et professionnelle. Il faut avoir la gnaque quand on veut sortir d’une jeunesse chaotique qu’un Dickens ou un Hugo auraient pu raconter, mais c’est lui-même qu’il l’a fait dans le multi-romans biographiques de Victor Ojeda consacré aux boxeurs de Manuel... [Lire la suite]
09 décembre 2017

la barrière de la Benauge

    Le photographe qui a figé cette scène de la belle époque aurait pu postdater le cliché dans les années soixante, si la tenue vestimentaire des passants n’était pas aussi marquée par l’époque. A première vue rien n’aurait changé si ce n’est quelques détails que ma mémoire (et celle du quartier) n’ont pas manqué de relever. La barrière de la Benauge n’était pas automatisée. Il est vrai que les attelages hippomobiles et les rares véhicules à moteurs du secteur ne justifiaient pas un tel investissement. C’était pépère et... [Lire la suite]
Posté par memoirequartier à 05:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,