montage 1891 Bordeaux-Cenon Paris 02

Le 23 mai 1891 le départ du premier Bordeaux-Paris est donné place du pont (aujourd’hui place Stalingrad) mais par la suite les contrôles et les départs fictifs se feront aux allées de Tourny et la course démarrera réellement côte des 4 pavillons à Cenon, point zéro de cette épreuve mythique qui a vu la victoire du Britannique Georges Mills lors de sa première édition avec une arrivée Parisienne porte Maillot le 24 mai soit 26 heures 30 plus tard.

  

Commentaires de l'époque  

« … au coup de pistolet, Laval dérape sur la chaussée humide et tombe de machine. Par chance pour lui, les coureur anglais au nombre de cinq dérogent à leur habitude de commencer par un sprint. Une tactique impossible à mettre en œuvre au milieu de la marée des vélocipédards désireux d’escorter les Géants de la Route sur les premiers kilomètres avant d’affronter la première difficulté du parcours, la côte des 4 pavillons qui est noire de monde. Abordée dès le 3e kilomètre la cote Cenonnaise permet de faire une première différence avec sept coureurs qui se détachent au sommet où retrouve sans avec sans surprise les cinq Anglais accompagnés des seuls Laval et Coullibeuf … 

  

arrivée et classement texte

 …  casquette vissée en arrière, crotté au point d’être méconnaissable, le garçon est fatigué. S’il trouve la force de sourire, il a besoin d’aide pour descendre de selle. En bouclant le trajet en 26 h 34 mn 57, il a donné raison aux pronostics les plus optimistes. Rapidement enveloppé d’une couverture, le coureur est conduit en carrosse vers un hammam voisin … »